Actualités

Mickaël Chavet Mickaël Chavet
Partager sur :

[Histoire d'artiste] - Portrait Mickaël CHAVET

02 mars 2022 Réseau
Vue 495 fois

  • Peux-tu te présenter ? ton parcours académique et professionnel ?

Bonjour à tous! Je m’appelle Mickael Chavet, né en 1982 à Rennes, passionné de sport, cinéma et photographie. A l’issue de mon magistère en Sciences du Sport à l’ENS Cachan j’ai décidé de rejoindre la première cohorte du MSc in Sports & Tourism Management de notre Rennes SB, en 2005, afin d’acquérir des compétences managériales et du monde des affaires, en langue anglaise. Après ce cursus, je suis parti à Liverpool où j’ai occupé le poste de Staffing Manager au sein de la compagnie aérienne American Airlines. De façon toujours plus récurrente, mes amis et collègues, voyant mes photos postées sur les réseaux sociaux n’ont cessé de me dire que je devrais devenir photographe professionnel à temps plein. Petit à petit l’idée a effectivement germé dans ma tête. Associant des principes de gestion managériale à mon coté plus artistique, je me suis jeté dans le bain et me voilà aujourd’hui photographe à temps plein.

  • Peux-tu présenter ton métier et tes projets ? Comment est rythmé ton quotidien ? 

Je travaille comme photographe, et depuis le départ l’idée était de travailler sur les événements les plus prestigieux au monde. Là où on lit et entend souvent que la qualité photographique relève du matériel, je suis d’accord que cet aspect est important, mais à mon sens, ce qui l’est encore plus est la nature de ce qui est photographié et non pas le moyen technologique utilisé.

J’avais donc, non pas comme rêve, mais comme objectif, de réussir à devenir photographe officiel de manifestations telles que le Festival de Cannes, la Mostra de Venise, et plus récemment encore, des Jeux Olympiques. Ces événements sont prestigieux et ce qui se fait de mieux au monde, réunissant les meilleurs talents dans leurs spécialités.

En dehors de ces événements ponctuels, je travaille de façon étroite avec le monde de l’entreprise afin de créer les images adaptées aux valeurs de mes clients, qu’il s’agisse de photographier des produits, portraits corporates, ou de relater les évènements d’entreprises par exemple.

Outre l’aspect pur et dur de production (shootings), j’ai un travail en amont de préparation pré et post shoot. Le pré inclut des activités telles que la sélection des évènements, la gestion des demandes d’accréditation, se tenir constamment informé et à jour sur les différents secteurs que je couvre (mode, sport, cinéma), la formation continue sur les techniques photographiques et de post production, la communication marketing (site web, lead generation, communiqués de presse) et la prospection. Typiquement une fois le shooting effectué, la post production, dans le milieu événementiel, consiste en une phase de sélection des meilleurs clichés, son légendage impeccable dans les règles IPTC, les envoyer au plus vite aux agences avec qui je collabore via FTP afin que les photos soient immédiatement disponibles à l’achat et donc à la publication sur les différents médias intéressés. La concurrence est rude, les photographes de Getty Images aux Jeux Olympiques, entre le moment du déclenchement et la parution d’une photo en ligne, le lapse de temps est seulement de 90 secondes. Sachant qu’il n’est pas rare de déclencher 2000 photos par évènement, la maîtrise du workflow est essentielle afin de voir son travail publié.

  • Quelle est ta plus grande réussite ? Le cliché dont tu es le plus fier ?

Sans vouloir paraphraser Richard Branson, le CEO de Virgin, répondant à la question à propos du plus beau jour de sa vie : Demain. J’avoue ne pas penser en terme de cliché dont je suis le plus fier, car je suis intimement convaincu que je ferai sans cesse de meilleurs clichés à l’avenir. Ceci étant dit, je tâche aussi de penser en termes de reconnaissance, et à ce titre, avoir eu l’honneur et le privilège de photographier les Jeux Olympiques, un vrai rêve depuis mon enfance, je ne peux être que fier. Je pourrais donc répondre à votre question quant à un cliché en particulier, celui de notre Judoka championne Olympique, et Rennaise (!) Clarisse Agbegnenou, lors de sa victoire en finale des Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Ma photo a été choisie par le journal Libération pour la couverture du 27 Juillet 2021.

  • La rencontre qui a changé ta vie ?

Là aussi il me serait difficile d’en isoler une seule.

Au niveau académique, j’ai une reconnaissance énorme envers Jens Blumrodt, le directeur de programme du MSc in Sports & Tourism Management, pour avoir cru en moi et m’apporter sa pleine confiance. Je me rappelle comme si c’était hier de notre toute première conversation lorsque je suis venu à Rennes SB pour découvrir le programme et comprendre s’il était adapté à mon projet professionnel, et vice-versa, afin de jauger si je pouvais être un candidat de ce programme.

Ensuite, et d’un point de vue personnel, la rencontre avec ma fiancée Annalisa à Liverpool en 2007 au sein de l’American Airlines a profondément changé ma vie, pour le meilleur.

  • Quelles sont les valeurs que tu portes dans ton travail ?

Qu’il s’agisse de valeurs transmises par mon environnement familial, les arts martiaux pratiqués depuis mon plus jeune âge ou mon parcours académique, je suis un défenseur des valeurs de respect des autres et de soi-même, d’humilité, de sincérité, de courage et d’audace afin de se fixer des objectifs ambitieux et de tout faire pour les atteindre, ainsi que d’ouverture mentale dans le sens d’une conviction qu’il soit toujours possible de faire mieux ce que l’on fait et d’un renouvellement permanent des objectifs. La créativité est une autre des valeurs cardinales pour mon métier.

  • Quels conseils donnerais-tu à un jeune diplômé qui souhaiterait suivre ton parcours professionnel ?

Je ne pourrai que l’encourager. Passer par une école de commerce pour poursuivre un parcours professionnel artistique pourrait sembler contre-nature. Pour autant, si c’était à refaire, je ne changerais pas une virgule. Je constate quotidiennement que les enseignements dispensés par Rennes SB sont non seulement utiles mais indispensables. Très (trop) souvent penser uniquement à l’aspect artistique peut être un frein pour le succès dans ce domaine, pour lequel, comme tout autre secteur professionnel, avoir de solides connaissances et compétences managériales est un atout sérieux.

  • Ta passion c’est la photographie, as-tu un talent caché ?

Je ne sais pas si on peut parler de talent, mais je suis un gros travailleur. A partir du moment où je me fixe un objectif, je mets tout en place pour y parvenir, sans compter les heures. J’espère aussi avoir un certain œil photographique, je pense pouvoir reconnaître ce qui sera une bonne image à partir de l’observation.

  • Le mot de la fin ?

Si tout va bien d’un point de vue sanitaire et des conditions d’accès en Chine, je devrais pouvoir vous rapporter de jolis clichés des Jeux Olympiques de Pékin qui commencent le 4 Février. Je croise les doigts.

Retrouvez Mickaël sur LinkedIn : Mickael Chavet | LinkedIn




8
J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.