Actualités

Partager sur :

[Histoire d'Alumni] - Gabriel BARREAU

18 avril 2024 Portrait
Vue 535 fois

En 2018, j'ai intégré Rennes School of Business après avoir obtenu sur concours un DUT Techniques de Commercialisation à Vannes. Très vite, j'ai remarqué des similitudes entre le PGE et mes études en DUT.

À mon arrivée à Rennes SB, je suis entrée chez Warlock en tant que "membre actif prod" avant d'occuper le poste de Trésorier.

Pour mon semestre d'échange, j'ai décidé de ne pas partir au semestre 3, contrairement à la plupart de mes camarades, car mon objectif était d'obtenir un double diplôme à l'étranger pour les semestres 5 et 6. Au cours du 3ème semestre, les classes ont donc été mixées entre les étudiants français et les internationaux, ce qui a été une expérience très enrichissante.

Pour le S5-S6, j'ai réussi à avoir un double diplôme en Suisse au sein de l'Université de ZHAW, avec un MSc International Business condensé sur 18 mois offrant un excellent niveau.

Pourquoi la Suisse ? Je voulais améliorer mon allemand et travailler dans une industrie presque endémique de la Suisse, qui était et est toujours ma plus grande passion : l'horlogerie. J'ai décroché un stage dans la partie française deux semaines après ma diplomation de ZHAW, puis un CDI, avant de revenir en partie allemande pour un autre CDI au sein de UhrTeil AG. Je travaille donc dans l'horlogerie, et je parle allemand tous les jours, mission accomplie ! 

  • Peux-tu nous présenter ton métier ?

Je suis actuellement chef de projet industriel au sein de l'entreprise UhrTeil AG, en charge de coordonner les divers projets avec les clients et les fournisseurs, que ce soit en français, allemand ou anglais.

Chez UhrTeil AG, nous produisons des composants horlogers, voire des mouvements et montres complètes pour plusieurs marques indépendantes. En plus de cette casquette de chef de projet, je suis aussi en charge de 2 marques d’horlogerie : Andreas Strehler et STREHLER.

Pour vous donner un ordre d'idée, le prix moyen d'une Andreas Strehler est de 110'000 CHF (environ 112 000 €), tandis qu'une STREHLER est de 20'000 CHF (environ 20 300€), ce qui place ces marques dans de l'ultra luxe.

Au sein de notre entreprise, nous fabriquons de A à Z les différents modèles des marques avec une totale maitrise de la filière. J'ai la chance de bénéficier d'une grande liberté dans la création des produits, la stratégie, la gestion marketing et la communication, ainsi que dans de nombreuses autres responsabilités. Mon parcours chez UhrTeil AG m'a permis d'accumuler une vaste expertise dans ces domaines. 

  • Quelle est ta plus grande réussite ?

Le lancement de notre seconde marque en mai 2023 : STREHLER. J'ai dû gérer le développement du produit et de la marque, la création de la stratégie globale, la création de contenu, du site internet, la définition des plannings, etc...

Depuis le lancement de la marque, je suis également en charge de la relation clients, je réponds personnellement à toutes leurs demandes. Ce fût une très belle réussite puisque le carnet de commandes est plein pour l'année à venir. 

  • Selon toi, quel est l'intérêt du réseau Alumni et comment t'y engages-tu ?

Pour moi, l'intérêt est de retrouver des anciens camarades et de rencontrer d'autres Alumni. C'est également une opportunité pour moi d'avoir des interactions en français sur Zürich. J'aime participer à des événements de temps à autres, comme par exemple un afterwork au Clouds à Zürich, un restaurant installé dans une tour offrant une vue panoramique sur la ville.

  • Quels conseils donnerais-tu à un jeune diplômé ?

Ne pas s'arrêter au minimum demandé, être curieux, avoir envie d'apprendre des nouvelles choses et rechercher l'excellence pour sortir du lot.

  • As-tu un talent caché/une passion ?

Pendant 2 ans, j'ai été capitaine de l'équipe de League of Legend de Rennes SB. J'ai également participé à la création des Cyber Tigers, la structure e-sport attachée à RGG (Rennes Global Gaming) aujourd'hui appelée Ukiyo. Nous avons créé les équipes avec un ami, ce qui nous a permis de participer au Challenge Ecricome en ligne lorsque le COVID est arrivé.

  • Le mot de la fin ? 

Je suis joignable si quelqu'un a des questions sur l'horlogerie ou la vie en Suisse. 

 

👉 Retrouvez Gabriel sur LinkedIn 

 

 




1
J'aime

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.